Turbine à vapeur endommagée

LE CONTEXTE

A deux reprises, les paliers d’une turbine à vapeur valorisant l’énergie produite par un incinérateur de déchets ménagers, ont été endommagés suite à un défaut de lubrification.

La turbine sinistrée repose sur des paliers à film d’huile, c’est-à-dire qu’un fluide est continuellement injecté sous pression entre la partie fixe des paliers et le rotor. L’objectif est de créer un système présentant très peu de frottements tout en supportant les efforts importants existant dans une turbine dont la vitesse de rotation est très élevée.

Dans le cadre de la construction de l’incinérateur, une société a réalisé le système qui pilote la marche d’une pompe appelée d’ultime secours. Cette dernière démarre si la pression d’huile dans les paliers devient trop faible. Le système repose principalement sur un pressostat qui est directement incriminé dans les deux sinistres subis par la turbine.

L’ACTION GM CONSULTANT

Au regard de l’enjeu, le dossier est immédiatement entré dans un contexte judiciaire. La mission des experts GM Consultant, en partenariat avec un avocat, a été de participer aux réunions d’expertises judiciaires dans l’objectif de défendre au mieux les intérêts de la compagnie.

L’enjeu de ce dossier a également justifié le recours à des moyens d’analyse très performants (rayon X, tomographie, microscope électronique à balayage, …). Les résultats de ces essais ont donné lieu à des interprétations et des débats. Les experts de GM Consultant ont donc été amenés à rédiger plusieurs Notes Techniques afin d’exposer et justifier leur argumentaire.

Fiche-Laurent-Lluch-turbine