La question du recours en Asie ne se pose plus…

Complexité du marché, barrière de la langue et absence de retour…il y a encore quelques années, lorsqu’un produit « Made in China » s’avérait défectueux, le fabricant chinois était rarement mis en cause. Au sein de notre cabinet, l’expertise s’orchestre au-delà des frontières grâce à une collaboration efficace entre les bureaux de France et d’Asie. Moying Chap expert basé à Hong-Kong et Nicolas Patris expert spécialiste de l’incendie en France nous expliquent le processus de gestion des dossiers.

 

Recours en Asie : un processus interne spécifique à GM Consultant 

La Chine a longtemps souffert d’un retard sur le marché de l’assurance qui tend à disparaître avec la montée en puissance d’une concurrence plus rude (Pays d’Europe de l’Est, Turquie…). Aujourd’hui, le pays se positionne parmi les marchés les plus attractifs et continue à se développer avec de belles perspectives. Toutefois, les recours en Asie peuvent encore faire l’objet de réticences. L’absence de réponse des sociétés domiciliées en Asie s’avère décourageante et nombre d’assureurs refusent alors de perdre du temps inutilement. La gestion du dossier par un classique courrier envoyé en recommandé ne correspond pas aux usages locaux.  Il est nécessaire d’avoir une connaissance du marché local et de maîtriser des langues utilisées par les fabricants chinois : l’anglais, le mandarin ou le cantonais. Ces atouts permettent de répondre efficacement aux problématiques particulières du recours en Chine.

Au sein du cabinet, nos experts ont capitalisé sur leurs connaissances et savoir-faire pour proposer une procédure interne spécifique structurée autour d’une démarche très proactive. Dans le cadre de nos opérations d’expertise amiable ou judiciaire, cette démarche est notamment permise par l’absence de cadre conventionnel, tel que celui des recours en France édicté par le recueil FFSA (délais, formalités…).

 

GMC Asie facilite le traitement des sinistres


Recours-Asie-Assurance-GM-Consultant

Le rôle du relai local consiste à identifier, dans un premier temps, la véritable société chinoise à l’origine du produit. Le nom anglais figurant sur la facture ne suffit souvent pas, car de nombreuses sociétés chinoises portent des noms anglais très similaires, expliquant parfois l’absence de réponse aux mises en causes envoyées directement depuis la France (recherches sur l’internet chinois, consultation des registres locaux).

Nos experts en Chine se mettent en relation avec le fabricant en privilégiant une approche pédagogique dans la langue locale afin d’expliquer la procédure assurantielle en Europe et en France en particulier. L’expertise contradictoire en cours est détaillée ainsi que la présentation des différentes parties impliquées (experts, avocats, assureurs de chaque partie). Cette approche directe permet d’établir la communication, de vérifier, la plupart du temps, si le fabricant est assuré et d’obtenir les contacts complets des assureurs le cas échéant.

Suite à la phase de contact avec le fabricant, nos experts se rapprochent des assureurs locaux afin d’expliquer synthétiquement les enjeux du dossier et la procédure en cours.

 

Des délais rapides pour les recours entre la Chine et la France

La compréhension rapide des enjeux par les assureurs locaux permet la nomination d’experts et/ou d’avocats dans un délai court, ce qui évite de retarder la procédure en France tout en assurant la participation du fabricant aux débats techniques. Pour raccourcir davantage les délais, GMC Asie peut gérer une mise en cause en courrier recommandé qui arrivera à destination en 3 jours n’importe où en Chine, contrairement aux 3 semaines de délai du recommandé international depuis la France.

Depuis l’instauration de notre procédure spécifique de mises en cause des sociétés asiatiques, le groupe GM Consultant totalise de nombreuses opérations réussies. Cette procédure permet de raccourcir de manière importante les délais d’expertise, notamment dans les sinistres incendies où les recours en cascade sont souvent source d’aggravation du préjudice.

 

Nicolas PATRIS – Expert, responsable spécialité Incendie

Moying CHAP – Loss Adjuster & Risk Management Consultant – Senior Manager (Asia)

Retrouvez leur univers de compétence