Mât de chariot rompu

LE CONTEXTE

Une entreprise de logistique qui utilisait de nombreux chariots de manutention dans ses entrepôts avait loué ce matériel auprès d’une société spécialisée. Cependant, l’un de ces chariots présentait une anomalie à hauteur du mât télescopique. Le loueur avait attribué cela à une mauvaise utilisation du matériel.

L’ACTION GM CONSULTANT

Les constatations réalisées par l’expert de GM Consultant sont allées à l’encontre de cet avis et ont conclu à un défaut de fabrication du mât. C’est plus précisément une soudure qui n’a pas été réalisée correctement.

Le loueur n’acceptant pas cette position technique, une expertise judiciaire a été organisée. L’expert judicaire a conclu lui aussi à un défaut de réalisation de la soudure, ce qui a conduit le loueur à exercer son recours à l’encontre du fournisseur du chariot.

ThinkstockPhotos-479393246