Incendies des compteurs Linky, une polémique sans fondement ?

Le déploiement des nouveaux compteurs intelligent Linky visant à transformer le réseau de distribution électrique est pointé du doigt par l’opinion publique. Depuis 2015, le débat fait rage notamment sur le risque d’incendie. Frédéric DUCOIN, expert spécialiste apporte un éclairage technique sur le sujet.

 

« C’est donc assurément un compteur Linky qui a causé l’incendie mortel de ce mercredi » 7 mars 2018 à Laxou, titrait un lobbyiste peu scrupuleux cinq jours après le sinistre sans aucune connaissance de la scène. D’autres reprendront opportunément sans vérification.

Telle est l’ambiance de cette campagne anti-Linky.

Pourtant, le 13 mars 2018, les premiers éléments techniques de l’enquête désigneront comme foyer de l’incendie l’emplacement d’un fauteuil ou d’un canapé, mettant hors de cause Linky.

 

Linky : un appareil techniquement fiable

LINKY est fabriqué en France par 6 entreprises différentes.

Cet appareil comporte une carte électronique sur laquelle sont incorporés un disjoncteur interne commandé par un microprocesseur, un afficheur LCD, un contrôleur de mesure, une alimentation, un contrôleur CPL et un bornier de puissance. Aucun micro, ni caméra à rebours des allégations des conspirationnistes !

Conçu pour durer 20 ans, c’est un appareil industriel fiable contrairement à la plupart de nos appareils électroménagers utilisés quotidiennement. Les points sensibles sont le bornier de raccordement des câbles de puissance et le relais de coupure électromécanique interne qui doit couper des courants inductifs de fortes intensités (90A max).

Mais, les critères de validation d’ENEDIS sont particulièrement sévères. Les compteurs subissent 2500 tests dans le laboratoire Linky Lab d’ENEDIS, en collaboration avec d’autres laboratoires (LAN, TUV…).

 

La responsabilité humaine mise en cause

En pratique, le principal risque provient de l’installation et du serrage des connexions des câbles de puissance. Un défaut de serrage peut générer un échauffement important pouvant initier un incendie. Rien d’extraordinaire et commun à bon nombre d’appareils électriques. La pose des compteurs est réalisée par une quinzaine de sociétés différentes. Leurs techniciens sont formés par des organismes tels qu’APAVE et FORMAPELEC. Le couple de serrage adéquat des connexions est garanti par l’utilisation de tournevis dynamométriques. En conclusion, le risque incendie avec LINKY reste très limité.

 

Frédéric DUCOIN, Expert Energies

Retrouvez son univers de compétence