Echec d’un projet ERP

LE CONTEXTE

L’assuré a contractualisé avec deux sociétés maraichères pour la mise en œuvre et la mutualisation d’un ERP standard et le développement de fonctionnalités spécifiques à leur activité. Le projet, initialement prévu sur une durée de 9 mois, s’est déroulé sur près de 3 ans et demi. A l’issue du projet, les sociétés maraichères ont considéré que l’application ne couvrait pas le périmètre contractuel initial, que les fonctionnalités livrées étaient défectueuses et que les retards étaient du seul fait de l’intégrateur.

Elles ont assigné l’assuré en référé en décembre 2013, en demandant au Tribunal d’ordonner une expertise judiciaire. Après de multiples échanges de conclusions, y compris devant la Cour d’Appel, le Tribunal a fait droit à cette demande.

L’ACTION GM CONSULTANT

Au cours des opérations d’expertise, qui se sont déroulées sur 6 mois, les demanderesses ont fait état d’une liste de griefs à l’encontre de leur fournisseur, ainsi que d’une réclamation de plusieurs milliers d’euros.

En collaboration avec l’assuré et son conseil, GM Consultant a développé un argumentaire technique et financier pour répondre point par point aux griefs et réclamations des demanderesses. Suite aux opérations d’expertise, qui ont nécessité de nombreux dires, rédigés sur la base d’un volume de documents considérable, l’expert judiciaire a écarté l’ensemble des griefs et réclamations formulés à l’encontre du tiers.

Il a retenu 6 des 7 griefs formulés par l’assuré, ainsi qu’un préjudice.