Catamaran endommagé

LE CONTEXTE

La voie d’eau s’est déclarée dans le flotteur bâbord du catamaran durant une traversée entre la Corse et le continent, par un vent de force 6 sur l’échelle de Beaufort et 2 à 3 mètres de creux. Le propriétaire du bateau a rapidement réalisé que la fuite provenait d’un clapet anti-retour positionné sur la ligne d’évacuation des toilettes, et a pu la masquer, évitant le pire.

L’assuré avait construit ce catamaran un an auparavant. Il était encore garanti contre tout vice de construction.

L’ACTION GM CONSULTANT

Dans le cadre de ce dossier, l’expert de GM Consultant a été amené à vérifier la conformité du matériel qui avait été installé par rapport à ce qui avait été initialement prévu.

A la lecture de la nomenclature, nous avons découvert qu’un clapet anti-retour, type coude anti siphon, aurait dû être monté. Or la pièce montée était différente, plus simple et moins résistante (embout Plastimo avec clapet anti-retour). Un élément de cette pièce était insuffisant pour résister aux conditions météorologiques extrêmes.

La non-conformité du matériel monté a donc été établie.